Entre moi et moi … et puis vous aussi :o)

» Catégorie : Dix vers


Eclipse de Lune … pour ma Palmipède

Commentaires » 4

                1006407.jpg

                     Tu vois, t’as pas loupé grand chose … emoticone

Clin d’oeil à Ma Caille ;-)

Commentaires » 3

               27022011005.jpg

Pendant mon séjour parisien, je l’ai vue un paquet de fois cette pancarte et à chaque fois j’ai eu une pensée pour toi ! emoticone

Les logos comme vous ne les avez jamais vus …

Commentaires » 13

                       logoamazon773801.jpg 

La flèche en forme de sourire souligne l’importance qu’attache l’entreprise à la satisfaction du client. Mais ce symbole souligne aussi la volonté de proposer une gamme de produit la plus étendue possible. Un choix qui va de A à Z…

                            logotoblerone773852.jpg

A première vue, seule la montagne représentant le Mont Cervin se remarque. Pourtant, on peut aussi déceler un ours qui se cache au creux de la montagne. Cet ours c’est le symbole de Berne, la vile où Mathias Tobler s’était installé à ses débuts.

                           logofedex773861.jpg

Le logo Fedex est tout ce qu’il y a de plus classique. Pourtant, en y regardant de plus près, on remarque une flèche blanche dissimulée entre les deux dernières lettres de la marque.

                           logonewman773870.jpg

L’entreprise hexagonale de textile s’est toute de suite affranchie des codes de l’époque. Lisible aussi bien à l’envers qu’à l’endroit, son logo en est une bonne illustration. C’est un ambigramme.

 

 

J’aime vous insTRUIE-re … ;-)

Commentaires » 11

Savez-vous pourquoi on dit que le pain à l’envers porte malheur ?

Au Moyen Âge, le jour des exécutions publiques, le boulanger réservait un pain pour le bourreau.
Il posait ce pain à l’envers pour être sûr de ne pas le vendre à un autre. Tout le monde savait que ce pain était celui du bourreau, et personne n’y touchait.

                      medievalbourreau.jpg

Pourquoi dit-on « apprendre par coeur » ?

Cette expression est née au Moyen Âge. Depuis l’Antiquité, le cœur était souvent considéré comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des sensations (sans doute à cause de l’accélération du rythme cardiaque lors des émotions fortes.

                   715562.jpg

Pourquoi trinque-t-on ?

La coutume de trinquer vient du Moyen Âge. À cette époque, les empoisonnements par la boisson étaient courants. Par précaution, les gens qui vidaient leur verre ensemble s’échangeaient un peu de breuvage juste avant de boire. Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres pour échanger du liquide par éclaboussure. Aujourd’hui encore, on dit qu’il ne faut pas commencer à boire avant d’avoir trinqué, et qu’il faut se regarder dans les yeux en trinquant, ce qui est un signe de confiance.

                            art2yc3ou0.jpg

Pourquoi dit-on « nous ne sommes pas sortis de l’auberge » ?

Cette expression signifie que l’on est dans une situation difficile, et loin d’en être sortis. Elle vient de l’argot où « auberge » signifie « prison », car on y offre le gîte et le couvert.

                          fenetresdaubergistealsace.jpg

Pourquoi dit-on « le jeu n’en vaut pas la chandelle » ?

Jusqu’au 18e siècle, le théâtre était éclairé à la chandelle. Il fallait des milliers de chandelles par soirée, ce qui représentait une somme colossale à lépoque. Si les bénéfices rapportés par la représentation nétaient pas suffisants, ils ne couvraient même pas le prix des chandelles.

                         chande10.jpg

La star du jour

Commentaires » 11

     11731.gif

 

                          MA

 

     poulenegresoiea.jpg

                                            Galinette

                  8161ei23.gif

Expressions animalières …

Commentaires » 32

Suivre comme un mouton (de Panurge) …

Née d’un passage d’un livre de Rabelais illustrant la vengeance de Panurge envers Dindenault, un marchand de mouton : après lui avoir acheté son plus beau mouton, Panurge le jeta à la mer … hélas pour Dindenault, tous les autres moutons en firent de même.

          moutonsurf.jpg

Un ours mal léché …

Cette expression fait illusion au mythe selon lequel la maman ourse éduque son petit en le léchant. Un ours mal léché fut donc pendant longtemps un individu physiquement grossier avant de prendre au XVIIIème son sens actuel de personne rustre.

                 bear44.jpg

Monter sur ses grands chevaux …

Différentes types de chevaux étaient utilisés autrefois, selon l’emploi qu’on leur destinait. Le destrier était utiilisé lors des combats car il était sons conteste le plus grand et le plus fort. D’où l’idée de monter sur ses grands chevaux pour livrer bataille.

    grandcheval8photosl1.jpg

Sauter du coq à l’âne …

Cette expression viendrait d’une possible confusion entre l’âne et la cane (femelle du canard) car au XIVème l’âne désignait la cane, et l’asne désignait le baudet; la prononciation était la même.

              coq.jpg

  irlandeane.jpg

Avoir le bourdon …

Il peut s’agir du bourdonnement des idées noires dans la tête, ou bien d’une énorme cloche qui produit un son très grave et qui est utilisée pour signaler des évènements nationaux graves.

                  accaccueilvisual.jpg

Payer en monnaie de singe …

Au XIIIème, Saint Louis décida qu’il faudrait désormais payer une taxe pour emprunter le pont qui reliait l’Île de la Cité à la rue Saint Jacques à Paris. Seule exception : les forains ou jongleurs qui possédaient un singe pouvaient, en guise de paiement, faire faire un numéro à leur animal.

                singe.gif

Poser un lapin …

Depuis longtemps le terme « lapin » est associé à la resquille. Cette idée, amalgamée avec la locution « laisser poser quelqu’un » pour dire « lui faire faux bond » fut finalement adoptée.

    9646681lapinjpg.jpg

Etre une poule mouillée …

La poule, lorsqu’elle a été surprise par la pluie, se tient à l’écart, sans bouger, comme dans une espèce de honte et d’abattement. En effet, comme la plupart des oiseaux, elle ne peut guère voler dès lors que ses plumes ont été mouillées en profondeur.

Donner sa langue au chat …

A l’origine, l’expression était « jeter sa langue aux chiens ». Selon les légendes, le chat a connaisance de beaucoup de choses et il est capable de garder des secrets … Peut-être est-ce pour cela qu’on l’a préféré au chien dans cette expression, au cas où on déciderait de récupérer ses secrets un jour ?

                    langue20chat.jpg

Etre malade comme un chien …

Autrefois le chien était un animal comme les autres et aucun attachement particulier ne lui était porté. Il était utilisé pour garder un lieu, du bétail, chasser, tirer des charges, … Lorsqu’il était malade, on ne le soignait pas toujours et il pouvait être laissé agonisant sans aucun état d’âme.

      15226971.jpg

Dès potron-minet …

Au XVII on disait « dès potron-jacquet », le jacquet étant ce petit animal ayant la particularité de commencer à s’activer très tôt le matin : l’écureuil. Le « potron » signifiait le postérieur. L’expression originale voulait donc dire « dès que l’écureuil se réveille et daigne montrer son postérieur ». Mais le citadin d’aujourd’hui, ayant perdu tous ses repères forestiers, a remplacé l’écureuil par le chat, lui-aussi très matinal.

                  petitgrignotage530299.jpg

 

 

 

 

 

Samain, notre Halloween

Commentaires » 4

L’époque de la Samain (500 av JC) annonçait la fin des récoltes, l’arrivée du froid et la fameuse nuit où le Dieu de la Mort permettrait aux morts de vivre le temps de quelques heures aux côtés des vivants.

Samain n’est ni plus ni moins le jour de l’an celte même si celui-ci ne sera jamais vraiment fixe. On le situe entre le 25 octobre et le 20 novembre ce qui correspond au 6ème jour de la lune montante. Cette nuit là, un immense banquet est organisé, et chacun se doit d’être présent sous peine de mort. Des feux sont allumés et des sacrifices de chevaux (Irlande) ou de taureaux (Gaule) sont pratiqués. 

Chaque foyer se devait d’éteindre le feu de la maison, et se plonger dans l’obscurité. Cette acte permettait de prendre conscience de l’état de mort : sans la lumière, la vie est impossible. Cette prise de conscience permettait d’apprivoiser la Mort, et d’entrer en contact avec les Anciens (hommes ayant déjà passé l’Au-Delà), afin de demander conseil, bienveillance et sagesse. Par la suite, les membres du villages se réunissaient dans le noir sur la place du village, place où les druides allumaient alors un nouveau feu. Ce feu sacré, symbolisait un recommencement, le début de la vie, de l’année celtique, et la victoire contre la mort.

Ce n’était que par la suite, que les druides allumaient d’autres feux autour du village, sur les collines, afin de protéger les habitations de toute menace maléfique. Ensuite, chaque villageois prenait quelques braises du feu sacré, et repartaient dans leur foyer pour faire repartir leur feu.

          druidebleu1f5cfcae83.jpg

La petite histoire d’Halloween …

Commentaires » 6

Halloween est une fête traditionnelle d’origine celtique. En effet, « Samain » (son nom à l’époque) se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours (répartis avant et après le 1er novembre). Elle symbolisait la fin d’une année écoulée et le commencement d’une nouvelle. Le temps de « Samain » (1er novembre) est celui du « Sidh » (l’autre monde) : c’est la période propice aux rencontres mythiques entre certains hommes et les dieux.

Le mot Halloween est strictement anglais, sans aucun rapport avec le gaëlique. En effet, il est rattaché à la fête chrétienne de la Toussaint : All Hallows Eve (soir de tous les saints) qui est devenue au fil du temps Hallow Evening, puis par contraction Halloween.

Pourquoi la citrouille est-elle le symbole d’Halloween ? L’explication se trouve dans la vieille légende irlandaise de Jack-O’-Lantern. Jack aurait été un avare, un personnage ivrogne, méchant et égocentrique. Un soir, alors qu’il était dans une taverne, le diable lui apparût et lui réclama son âme. Jack demanda au diable de lui offrir à boire, un dernier verre avant de partir pour l’enfer. Le diable accepta et se transforma en pièce de six pence. Jack la saisit et la plaça immédiatement dans sa bourse. Cette dernière ayant une serrure en forme de croix, le diable ne pouvait s’en échapper. Finalement, Jack accepta de libérer le diable, à condition que ce dernier lui accorde un an de plus à vivre. Douze mois plus tard, Jack fit une autre farce au Diable, le laissant en haut d’un arbre avec la promesse qu’il ne le poursuivrait plus .Lorsque Jack mourut, l’entrée au paradis lui fut refusée, et le diable refusa également de le laisser entrer en enfer. Jack réussit néanmoins à convaincre le diable de lui donner un morceau de charbon ardent afin d’éclairer son chemin dans le noir. Il plaça le charbon dans un navet creusé en guise de lanterne et fut condamné à errer sans but, jusqu’au jour du jugement dernier. On l’appela alors Jack of the Lantern (Jack à la lanterne en anglais), ou Jack-o’-lantern. Il réapparaît chaque année, le jour de sa mort, à Halloween.

          halloweenhouseatthecemeteryhalloween011248.jpg

            florahalloween113d8864.gif

 

Une pensée pour Banc’Iz ;-)

Commentaires » 11

3927952598eb203e31d2.jpg 252407300035fc8d5b22.jpg vueimprenable630921.jpg banczen575291.jpg bancssolitaires623954.jpg bancsolitairen24623996.jpg bancsolitairen22623974.jpg bancsolitairen14623986.jpg 

Bon, d’abord, c’est où « Brebiland » ??

Commentaires » 6

                          aveyronposition.png

loupe.gif   carteaveyrondetaillee.jpg

                 lacauneetsonpetit2st9.jpg

Et ça c’est chez moi …

                 dscn5141.jpg

 

 

12